Camera Obscura

Camera Obscura
exposition du 10 décembre 2016 au 14 janvier 2017
PARIS PHOTO (suite) + Jean-François Spricigo

Photographes exposés :
Bill Brandt, Denis Brihat, Harry Callahan, Gilbert Garcin, Lucien Hervé, Michael Kenna, Jungjin Lee, Arno Rafael Minkkinen, Sarah Moon, Bernard Plossu, Marc Riboud, Paolo Roversi, Jean-François Spricigo, Paul Strand, Shoji Ueda, Masao Yamamoto

Rassembler des oeuvres dans la perspective de les présenter au salon Paris Photo, dans un espace réduit, confronté aux centaines de propositions qui s’offrent à un public international, est un exercice difficile mais passionnant.
Lorsque l’on choisit de faire un accrochage collectif, il faut à la fois présenter une vision cohérente dans sa diversité, et essayer de réussir à ce que l’individualité d’un travail existe et, dans le meilleur des cas, s’enrichisse du voisinage qu’on lui choisit.

Ces contraintes, lorsqu’on y répond avec un esprit ouvert à l’improvisation, provoquent des rencontrent inattendues et fécondes pour le regard : c’est en tout cas l’impression que j’ai souvent eu en préparant chaque année l’accrochage du salon.. C’est souvent le hasard, les confrontations inattendues sur la table d’encadrement ou au bas des murs qui m’ont offert des solutions et des découvertes.
Il est toujours dommage et un peu triste de décrocher, après cinq journées intenses, le résultat de ce travail et il nous est venu l’envie de prolonger le salon, de donner à voir ou à revoir un choix directement inspiré de cette expérience.
C’est donc un plaisir de vous inviter à retrouver dans la galerie, dans un endroit plus familier et intime, cette présentation polyphonique, ou la fragmentation de chaque oeuvre, échappant à sa détermination, joue une musique différente, influencée par les affinités, les rapprochements.

Nous avons le grand plaisir d’accueillir, dans ce chant pluriel un nouvel artiste, Jean-François Spricigo, qui rejoint ainsi une sorte de famille. Sa singularité, la poésie libre de sa photographie, me touche particulièrement, comme son écoute de la nature, des animaux, son respect de leur innocence.

Didier Brousse

Samedi 10 décembre, de 16h à 18h, nous vous invitons à rencontrer pour une signature :

Michael Kenna
ROUGE (Prestel, 2016) 68 euros
Forms of Japan (Prestel, 2015) 68 euros
In Hokkaido (RAM, 2016) 85 euros
Calendrier 2017 (Nazraeli) 28 euros
SHINAN (Nazraeli, 2013) 120 euros

Jean-François Spricigo
Lettres à quelqu’un – Incandescence
(Textes. 2016 – édition de 300 exemplaires) 28 euros
Toujours l’aurore
(éditions de l’oeil, 2014) 25 euros

La galerie est ouverte au public :
du mardi au vendredi de 12h à 19h
samedi de 11h à 19h
(Fermeture annuelle du 25 décembre au 2 janvier)

Galerie Camera Obscura
268 Boulevard Raspail, Paris, France
01 45 45 67 08

Corpus scripti

2015.06.19    –    2015.09.20    Promenade Photographiques (Vendôme)
2012.09.14    –    2012.11.15      église Saint-Maurice (Lille)

Marcel Moreau est à la fois un écrivain essentiel et un ami indispensable, j’entretiens pour le premier une indéfectible admiration et pour le second une féconde et nécessaire relation. J’ai emprunté à l’un de ses livres le titre de cette exposition, il m’a fait l’honneur et la joie de la paraphraser ainsi :

 

bestiaire

2011.05.05 – 2011.07.04    Bestiaire, Galerie Maeght (Paris)

exposition collective :

Yann Arthus Bertrand
Nicolas Bruant
Jean-Marc Coudour
Michel Vanden Eeckhoudt
Elliot Erwitt
Frank Horvat
Sarah Moon
Paul Sarosta
Jean-François Spricigo
Joel-Peter Witkin

et
Peinture de Jacques Monory, sculptures de Ruth Adler

ensemble !

2012.02.28 – 2012.03.11    Crossroad Gallery (Shinjuku)
2011.07.01 – 2011.08.10    SER Gallery (Tokyo)

exposition collective :

Claude Alexandre
Martin Becka
Nadia Benchallal
Philippe Bertin
André Boulze
Pascal Elliott
Jean-Pierre Favreau
Flora
François Fontaine
François Gillet
Françoise Huguier
Irina Ionesco
Dominique Mérigard
Sarah Moon
Claude Nori
Catherine Noury
Françoise Nuñez
Bernard Plossu
Elizabeth Prouvost
Hervé Saint Hélier
Philippe Salaün
Jacqueline Salmon
Barbara Sieff
Jeanloup Sieff
Sonia Sieff
Jean-François Spricigo
Claire de Virieu

miroirs de l’intime

2011.03.23 – 2011.04.24    Contretype (Bruxelles)

Exposition collective avec :

Jean-Paul Brohez
Michel Castermans
Thomas Chable
Daniel Desmedt
François Goffin
Philippe Herbet
Alain Janssens
Chantal Maes
Armyde Peignier
Pol Pierart
Lucia Radochonska
Jean-François Spricigo
Satoru Toma
Jean-Louis Vanesch

L’exposition réunit un choix significatif de photographies extraites de 14 expositions monographiques présentées et diffusées par Contretype entre 2004 et 2011 et ayant fait l’objet d’une publication chez divers éditeurs en Communauté française.
Plus qu’une simple compilation, il s’agit dans cette exposition de mettre en lumière les liens entre des auteurs aux pratiques très différentes et d’affirmer (encore et toujours) les spécificités de la photographie d’auteur.
Le titre choisi pour cette exposition est significatif.
Si nous retenons comme définition du mot miroir «une surface servant à réfléchir la lumière de façon à produire l’image des personnes et des choses» ou, de façon plus abstraite, «ce qui offre à l’esprit l’image, la représentation des personnes, des choses, du monde»*, nous pouvons considérer que le mot miroir est un synonyme de photographie.
Quant à la notion d’intime, elle est à prendre à la fois dans le sens d’intérieur: «ce qui est contenu au plus profond d’un être»* et dans celui de l’expression de convictions les plus profondes.
Ce qui nous éloigne définitivement d’un regard formaté pour et par les normes de la communication.
Si tout est dit, reste à voir !

Jean-Louis Godefroid